Pensée du dimanche 19 novembre 2017

l’Amour et la haine - manifestations de la même force sur deux plans différents

Lorsque vous éprouvez de la haine envers quelqu’un, quelle est cette force qui vous apprend comment le foudroyer du regard ou même le frapper ? Et si vous l’aimez, quelle est cette force qui vous enseigne comment lui sourire, lui parler tendrement, le serrer dans vos bras, lui apporter des cadeaux ? Qu’il s’agisse de l’amour ou de la haine, c’est toujours la même force, mais tantôt elle se manifeste sous une forme vénusienne et agit avec délicatesse, expressivité, poésie, douceur, tantôt elle devient martienne et peut tout briser sur son passage. D’ailleurs il suffit de voir comment l’amour manifesté de façon inférieure se transforme en violence. Le besoin de satisfaire leurs désirs rend les hommes et les femmes égoïstes, cruels, ils ne se préoccupent pas de l’autre, ils sont même prêts à le massacrer s’il leur résiste. Au contraire, celui qui veut manifester les degrés supérieurs de l’amour agit avec générosité, désintéressement, il ne pense qu’à l’épanouissement, au bonheur de la personne qu’il aime. Et pourtant, il s’agit à l’origine de la même impulsion.

Omraam Mikhaël Aïvanhov

© Prosveta 2013-2017