Pensée du mercredi 13 décembre 2017

le Paradis est réservé aux êtres qui auront travaillé - Pour consoler les chrétiens

Pour consoler les chrétiens, l’Église leur dit : « Vous êtes pauvres, faibles, malades, mais ayez l’espérance et la foi, l’amour du Seigneur est infini, vous serez un jour à son côté dans le Paradis. » Alors, c’est ainsi que l’on voit l’entourage du Seigneur ? Une assemblée de pauvres bougres, misérables, en lambeaux ? Eh bien non, malheureusement pour eux… mais heureusement pour le Seigneur, Il n’est entouré que de splendeurs, des êtres les plus lumineux, les plus purs, les plus puissants. Que les chrétiens ne se fassent donc pas d’illusions en pensant qu’ils auront dans le Paradis toutes les félicités qu’ils n’ont pas eues sur la terre. Qu’ils s’occupent plutôt de déclencher intérieurement les puissances spirituelles qui leur permettront d’obtenir dès maintenant la lumière, la joie, l’amour auxquels ils aspirent. Quand vous semez une graine, les quatre éléments, toutes les puissances du ciel et de la terre sont là pour soutenir votre travail et vous avez bientôt des fleurs et des fruits. Mais si vous n’avez rien semé, rien ne poussera, même si vous avez l’espérance et la foi.

Omraam Mikhaël Aïvanhov

© Prosveta 2013-2017